Législatives 2018/2ème arrondissement de Franceville : OPA de Charles Ongono Onkoni

mardi 27 mars 2018 Politique


Les législatives qui doivent en principe se tenir le 28 avril prochain promettent une rude bataille entre majorité et opposition. C’est pourquoi, des militants du Parti démocratique gabonais (PDG), natifs du deuxième arrondissement de Franceville, capitale provinciale du Haut-Ogooué, appellent les populations à voter massivement pour les candidats dudit parti.

L’augmentation en janvier dernier du nombre de députés (Ndlr : de 120 à 143), suscite les ambitions d’une nouvelle classe politique. Si certains ont ouvertement annoncé leur participation aux législatives prévues fin avril 2018, d’autres demeurent encore silencieux sur la question. A Franceville, conscients des enjeux de cette élection, après la dernière présidentielle marquée par des douloureuses tensions politico-sociaux, quelques militants du Parti démocratique gabonais (PDG) et personnalités issues des milieux associatifs balisent déjà le terrain et appellent par la même occasion les populations à accorder leurs votes au PDG. C’est le cas de Charles Ongono Onkoni, cadre et militant du parti, et coordonnateur général de l’association Masuku 2 à Franceville qui demande aux populations de son fief, le 2ème arrondissement de la ville de se mobiliser autour des candidatures du PDG, et ce, peu importe les candidats investis. « Nous sommes tenu de respecter et d’accompagner la personne que le parti (PDG) investira », souligne-t-il tout en expliquant qu’ils ne doivent pas faire de cette élection, « une affaire personnelle ».

« Nous sommes tenu à la discipline du parti », a-t-il ajouté. En effet, sur les 23 sièges que compte le Haut-Ogooué, le deuxième arrondissement de Franceville compte un qui doit être remporté par le parti au pouvoir. « Nous devons offrir au distingué camarade les 23 sièges du Haut-Ogooué », a-t-il martelé à l’assistance, samedi dernier à son domicile sis à Owendo. Un appel à la mobilisation justifié par la présomption de corruption, détournements, marchandages et déportation des électeurs. Charles Ongono Onkoni est d’avis que « pour gouverner, il faut avoir la majorité au parlement » et c’est cette majorité qu’il veut à tout prix que ses frères et sœurs originaires de Franceville offrent au patron du parti, car selon lui, de grands projets restent à matérialiser.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs