Marketing/Téléphonie mobile : Quand les opérateurs harcèlent les consommateurs…

vendredi 27 avril 2018 Société & environnement


Au Gabon, plus une heure ne passe sans qu’un abonné des maisons de téléphonie mobile ne soit distrait par des publicités via Sms. Une pratique laquelle s’adonnent Airtel Gabon Télécom et Moov.

A défaut des affiches publicitaires placardées ci et là dans la ville ou des spots diffusés dans les télévisions locales, c’est vers la messagerie classique que les maisons de téléphonie mobile se tournent pour faire passer leurs messages publicitaires. Un phénomène en vogue qui vire malheureusement au « harcèlement ». Ce qui irrite les consommateurs, principales victimes de l’acharnement publicitaire. La pratique consiste en général en la diffusion via la messagerie classique des messages sur les offres promotionnelles proposées par ces maisons de téléphonie mobile.
Dans la forme, ce n’est pas le caractère promotionnel des offres qui fait débat, mais plutôt le degré de diffusion qui pose problème. En effet, en une heure, un abonné Airtel ou Gabon Télécom peut recevoir plus de cinq messages de son fournisseur de façon répétitive.

Pour les consommateurs « cela devient agaçant ! ». Face à cette nouvelle forme d’harcèlement certains consommateurs appellent à une action de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) pour recadrer les fournisseurs des services dans la téléphonie mobile. Un appel d’autant plus urgent que la Loi n°05/2001 du 27 juin 2001, modifiée sur la « Réglementation du secteur des télécommunications » au Gabon évoque une « réorganisation du secteur des postes et du secteur des télécommunications », sans pour autant évoquer la question des limites des maisons de téléphonie mobile vis-à-vis de leurs abonnés, détenteurs des comptes quand bien l’action de ces entreprises est une forme d’atteinte à la liberté de ces abonnés.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs