Médias : la problématique du financement et de l’autonomisation au cœur des débats

vendredi 23 décembre 2016 Economie


L’UNESCO en collaboration avec le Ministère de l’Economie Numérique a organisé ce 22 décembre 2016 au son siège de Batterie IV, le premier forum national des managers et promoteurs des médias sous le thème « financement et autonomisation des média ».

Entrant dans le cadre de l’accord de partenariat signé entre le Gabon et l’UNESCO, le 09 décembre dernier, couvrant la période 2016-2017, le forum organisé ce 22 décembre s’inscrit dans l’amélioration et la promotion du pluralisme médiatique. « Le Gabon compte un très grand nombre de médias publics, privés et communautaires. Le pluralisme des médias ne représentent qu’une des facettes du développement des médias. La viabilité économique est probablement la dimension qui met le plus en évidence les disparités entre les organes », a déclaré Vincenza Fazzino, Représentant de l’UNESCO au Gabon. Des données indicatives qui montrent que 80% des médias font recours aux accords verbaux partiellement ou exclusivement à 53,3%, s’agissant des contrats de travail.

Sur le plan économique, l’observation permet que les revenus générés par 53% des médias ne couvrent que 70% des charges et seuls 27% d’organes déclarent générer des revenus à même de couvrir leurs charges. Une observation qui selon ce dernier ont une incidence sur l’autonomie des médias. Incidence qui s’observe sur la qualité des contenus que sur le niveau d’indépendance des médias. « Dans ce contexte de précarité des médias, toutes ces valeurs si chères à la profession et à la société peuvent rapidement céder place à tous les travers, fragilisant au passage la perception de l’importance des médias et des professionnels », a ajouté Vincenza Fazzino.

Les cinq communications qui portaient sur les défis des médias, l’efficacité des mécanismes nationaux et de financement des médias, les institutions financières et financement du secteur médiatique, les mécanismes internationaux de financement des médias et expériences d’ailleurs et les opportunités de financement des médias à l’Unesco a permis aux patrons de presse locaux d’échanger avec un panel d’expert. Lesquels échanges ont abouti à la détermination des pistes d’actions pertinentes afin de guider l’action de cette institution internationale (Unesco) auprès du Gouvernement gabonais pour le développement des médias. « Le Forum de ce matin est un pas significatif que nous allons engager. Il n’y a pas de médias viables sans un système de financement approprié, adapté » a déclaré Alain Claude Bilié By Nzé, Ministre de l’Economie Numérique.


Tony Muru

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs