Médias publics : Bisbilles entre syndiqués et Ministère de tutelle !

lundi 1er janvier 2018 Société & environnement


De l’eau dans le gaz entre les syndicats des médias publics et le Ministère de la Communication dont l’Union Gabonaise des Professionnels de la Communication (UGPC) dénonce “l’incompétence’’. L’UGPC en veut pour preuve les nombreuses crises enregistrées dans le secteur de l’audiovisuel public (Ndlr : Gabon Télévision, Radio Gabon, l’Agence Gabonaise de Presse et Africa N1). Ainsi l’Union Gabonaise des Professionnels de la Communication (UGPC) a au cours d’un point de presse tenue vendredi 30 décembre dernier, demandé l’arbitrage du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

De nombreux griefs formulés par l’Union Gabonaise des Professionnels de la Communication (UGPC) contre le Ministère de la Communication qu’elle accuse sans ambages d’être à l’origine ou presque des crises dans les médias publics. “ Les pistes de solutions préconisées par le gouvernement relève plus du saupoudrage et de la fuite en avant, au détriment des propositions objectives faites par les partenaires sociaux ”, a déclaré Edgar Nziembi Doukaga, Porte-parole de l’UGPC.

La mauvaise gestion des carrières et ressources financières, la mauvaise utilisation des compétences en passant par l’intrusion permanente des responsables du Ministère de la Communication dans le fonctionnement quotidien des rédactions et programmes, voila grosso modo ce que reproche l’UGPC à son ministère de tutelle. S’agissant de la perte de crédibilité et d’audience des médias publics, l’UGPC est d’avis qu’elle est la résultante des nombreuses et systématiques censures de l’opposition et de la société civile associée à celle pratiquée sur certaines émissions de débats contradictoires. “Cette situation inquiétante résulte elle-même de la gestion chaotique de ses différentes structures" a ajouté le porte-parole de l’UGPC. D’où l’appel à l’arbitrage du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. “Nous sollicitons l’arbitrage du Chef de l’Etat, son Excellence Ali Bongo Ondimba garant des droits et des libertés des citoyens gabonais…” a renchéri Edgar Nziembi Doukaga qui a égrené par la suite une batterie de solution de sortie de crise dans les différents médias.

Pour rappel, l’Union Gabonaise des Professionnels des Médias (UGPC) regroupe les délégués du personnel affiliés aux syndicats des professionnels de la communication, syndicat des communicateurs d’Africa N1, du collège des délégués du personnel de l’Agence Gabonaise de Presse et du Syprocom, (Syndicat des professionnels de la communication).


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs