MINUSCA : Le Gabon rappelle ses troupes

lundi 12 mars 2018 Société & environnement


Le Gabon vient de prendre la décision de rappeler ses troupes présentes au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies pour la Centrafrique (Minusca). Une décision motivée selon le Porte-parole du Gouvernement par le retour de la stabilité sécuritaire en RCA.

Après plusieurs années de mission de soutien à la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies pour la Centrafrique (Minusca), postée en Centrafrique, les militaires gabonais vont enfin rejoindre définitivement le bercail. La décision prise par le ministre de la Défense « eu égard au retour progressif de la paix et de la stabilité », a été retenue par le conseil des ministres et acceptée des Nations unies qui « respectent le choix du gouvernement gabonais ».

Malgré une contribution au maintien de la sécurité en Centrafrique appréciée, l’opinion publique a encore du mal cependant à comprendre réellement le fondement de cette décision au-delà du simple aspect du retour au calme dans ce pays d’Afrique centrale comme indiqué par le ministre de la Défense, après plusieurs années de conflit entre deux milices, (Ndlr : anti Balaka et Séléka.


Michaël Moukouangui Moukala

Vos commentaires

  • Le 13 mars à 08:30, par Titan En réponse à : MINUSCA : Le Gabon rappelle ses troupes

    Comment comprendre que chaque militaire soit obligé de s’habiller à ses propre frais ? Car réellement il se passe des choses incomprises dans les magasins d’habillement de nos différentes casernes

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs