National Foot : « Le niveau du championnat (…) est très faible », dixit Bill Tchato

vendredi 7 juillet 2017 Sport


Ancien champion d’Afrique avec les Lions Indomptables du Cameroun, Bill Tchato, actuel entraineur de l’AFJ et par ailleurs demi-finaliste de la Coupe du Gabon en 2016, a donné son point de vue sur le niveau du championnat de deuxième division de football professionnel qu’il juge très faible.

Pour l’ancien international camerounais, Bill Tchato, entraineur d’AFJ, (Ndlr : le club de Fréderic Gassita), le championnat de deuxième division professionnel de football organisé par la Ligue Nationale de Football n’a pas de niveau. Pire ce denier révèle qu’il est parfois obligé d’organiser des séances d’entrainements en avec à peine six à sept joueurs. Dans la même foulée, Bill Tchato n’a pas hésité à affirmer qu’il est actuellement très difficile de réaliser un projet ambitieux pour le football gabonais et particulièrement en deuxième division.

Selon lui, les joueurs qui prennent part au championnat de deuxième division dite professionnelle sont très moyens et ne s’investissent pas dans leur carrière professionnelle. Dominé entre autre par Nguen Assuku de Franceville, Oyem AC ou Ombilianziami du Général Asselé, le National Foot2 censé être le vivrier du football élite gabonais souffre de plusieurs carences liées au problème de formation de certains coachs des clubs. Conséquences : les supporteurs et autres férus du ballon rond désertent les stades. Une situation qui devrait interpeller les responsables du football gabonais actuellement en perte de vitesse en club comme en équipe nationale.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs