Pétrole/Augmentation de la production : Le quitus de l’Opep !

lundi 25 juin 2018 Economie


Réunis à Vienne, en Autriche le week-end écoulé, les membres de l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep) ont revu à la hausse leurs quotas de production à 1 millions de barils supplémentaires par jour. Cette décision qui vise à établir un équilibre du marché fait cependant débat.

Un million de barils supplémentaire par jour, c’est la décision prise par les pays producteurs et exportateurs de pétrole regroupés au sein de l’Opep. Cette augmentation qui fait débat au sein du cartel qui conforte une hausse des cours de pétrole au niveau mondial. Dans l’immédiat, le Brent et le WTI, les deux cours commercialisés affichent des hausses qui se situent à 75 dollars le Brent et 68,50 dollars le WTI. Il aura fallu attendre près de trois ans pour revivre ce moment. Pour une analyste de Wood Mackenzie, « le marché devrait s’attendre à moins de volatilité dans les prix de pétrole ». Cette dernière de poursuivre « l’annonce d’aujourd’hui est un compromis entre la réponse à la pression des pays consommateurs et le besoins des pays producteurs de maintenir les prix et éviter de pénaliser leur économie ».

Le Venezuela, moteur de la décision

Conclu sur fond d’alliance avec la Russie, la décision de l’Opep intervient dans un contexte marqué par l’effondrement de la production du Venezuela, un pays membre du cartel. Et il ne pouvait en être autrement car selon une source bien introduite, « si l’Opep et ses alliés continuaient à produire au niveau actuel, le marché risquait d’être déficitaire pour les prix les six prochains mois ». Cette augmentation arrive visiblement à point nommé puisqu’elle pourrait répondre à la demande mondiale en pétrole qui « pourrait absorber une production supplémentaire du groupe » de l’Opep. Toutefois du côté de l’Algérie, de l’Irak, de l’Iran et même du Venezuela, on n’est pas favorable à cette décision qui pourrait plomber les efforts entrepris jusqu’ici et profiter particulièrement aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis jugulent

Et pourtant, cette position ne rassure pas les acteurs du marché. Bien au contraire, le geste de l’Opep conforte bien plus les Etats-Unis que les pays du cartel, puisqu’il met en exécution involontaire, une volonté affichée du Président américain Trump qui twittait quelques heures avant la rencontre de Vienne, « J’espère que l’Opep va augmenter sa production significativement. Besoin de faire baisser les prix ». En effet, une augmentation de la production du cartel conforte l’équilibre du marché américain avec notamment des prix à la pompe favorable. Mais l’initiative de l’Opep n’est pas aussi confortable qu’elle y parait. Pour un analyste chez Oxford Economics, « la réponse de l’Opep n’est pas suffisante pour faire baisser les prix ».


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs