Pétrole : Menace de grève à l’horizon pour les employés de la CTPM

samedi 23 décembre 2017 Economie


Les employés de la Compagnie des travaux et maritimes métallurgiques et génie civil (CTPM) affiliés à L’Organisation nationale des employés du pétrole(Onep) menacent de rentrer en grève si leurs revendications ne sont pas prises en compte dans les plus brefs délais.

Nouveau mouvement d’humeur en perspective dans le secteur pétrolier. Les employés de la Compagnie des travaux et maritimes métallurgiques et génie civil (CTPM) affiliés à l’Organisation national des employés du pétrole (Onep) menacent de rentrer en grève si leurs revendications ne sont pas prises en compte dans les plus brefs délais. Cette menace fait suite à l’échec des tractations entre la direction générale et les délégués du personnel entre les mois de novembre et de décembre. Des tractations qui se sont soldées par « le refus de la direction générale de saisir cette main tendue ».

Les travailleurs qui affichent, selon l’ONEP une grande patience depuis 2008 au vu de leur lamentable situation professionnelle font état de « nombreuses violations des lois du travail ». Ils accusent leur employeur, la CTPM, de bafouer certaines dispositions professionnelles garanties par le code du travail. Ce qui explique le préavis de grève diffusé par l’Onep servant d’avertissement. « À l’expiration dudit préavis, l’Onep se réserve le droit de lancer une grève de trois jours, dite d’avertissement, reconductibles immédiatement dans toutes les installations où opère la société CTPM », menace l’Onep.

Les employés revendiquent la mise en place d’une prime de logement à hauteur de 150 000 francs CFA, la prise en charge des frais pour soins et lunettes optiques pour tout employé travaillant en chaudronnerie et soudure, une prime de chantier pour les jours de travail effectués sur les sites de l’Ile Mandji de Total Gabon, les primes retenus durant les mois de congé, les primes d’ancienneté et bien d’autres constituants sociaux qui s’articulent autour des cas de décès et d’accompagnement social. Un énième cas de grève qui met cependant en lumière le malaise dans le secteur pétrolier alors qu’une crise sévit et affecte le rendement des entreprises donc, rend difficile la prise en compte des telles revendications.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs