Polémique autour des « permis d’Estelle Ondo » : « J’aime Oyem », défend la Ministre

mardi 6 mars 2018 Société & environnement


Entre sous-entendus et critiques acerbes, le projet d’octroi de permis de conduire aux jeunes de la ville d’Oyem charrie de nombreuses interprétations. A en croire, un proche de la Ministre Estelle Ondo, l’action de cette dernière n’est pas du tout irrégulière. Il s’agit plutôt d’un projet de soutien social visant à lutter contre le chômage qui frappe plusieurs jeunes de la ville d’Oyem.

La ministre du transport, Estelle Ondo bienfaitrice des jeunes d’Oyem l’avait déjà signifié en mi-janvier dernier, lors de la remise des premiers permis de conduire aux jeunes, après une formation de plusieurs, en indiquant qu’ « il est important d’apprendre à pêcher à quelqu’un que de lui donner du poisson ». Cette initiative interprétée à souhait n’est nullement une action gratuite de la part de la Ministre. Bien au contraire, il s’agit d’une action de soutien qui s’inscrit dans une politique d’entraide, conformément au positionnement de son mouvement citoyen « J’aime Oyem » évoluant dans la ville éponyme depuis bientôt deux ans.

Comme toute action de soutien, ce sont, d’après Glenn Nguema, membre du mouvement « J’aime Oyem », les fonds propres d’Estelle Ondo qui ont été injectés dans cette initiative pour payer les auto-écoles ayant accueilli les nouveaux récipiendaires de permis de conduire. Il s’est agi de lutter contre le chômage des jeunes par l’apport d’un diplôme capable de les conduire vers l’insertion professionnelle, car selon les propres termes d’Estelle Ondo, « ces jeunes, qui pour la plupart, vivent dans des conditions difficiles (…) ne disposent pas de moyens suffisants pour s’inscrire dans une auto-école ».

Pour ce soutien, il ne s’est jamais agi de donner gratuitement ou facilement des permis à ces jeunes comme le pense certains car, « ce qui a été fait, c’est le paiement des frais de formation ». Selon lui, environ 100 jeunes de la commune d’Oyem bénéficient de cette initiative et en toute légalité. Il faut dire que l’attribution des permis de conduire n’est pas la seule initiative de cette dernière qui œuvre également dans les secteurs de la santé, l’éducation, le social, les infrastructures routières, la lutte contre l’insalubrité à Oyem, le soutien aux orphelinats et bien d’autres.


Michaël Moukouangui Moukala

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs