Politique étrangère : Mobilisation à Libreville contre le parrainage pour les élections au Sénégal

jeudi 19 avril 2018 Speciales


L’opposition sénégalaise se concentre à Libreville pour dire non au projet de loi que le chef de l’Etat Macky Sall entend faire voter ce jour à l’assemblée nationale. Le Mouvement Sénégal d’Abord avec Wade section Gabon qui a sonné l’alerte souhaite que le peuple souverain du Sénégal fasse échouer ce projet.

Le Mouvement Sénégal d’Abord avec Wade, le PDS ( Parti démocratique sénégalais et Rewmi se sont accordés pour ensemble dire non au projet que le président Macky Sall compte faire voter ce jeudi sur le parrainage aux élections au Sénégal.
«  Le Mouvement Sénégal d’Abord avec Wade se joint aux forces vives de la nation et appelle le peule sénégalais à se mobiliser comme jamais auparavant pour écrire sa propre histoire et dire non au tripatouillage de notre constitution, et barré la route a tous ceux qui aujourd’hui ne voient notre Constitution comme outil au service de leurs intérêtspolitique et non aux intérêts de la population.  » C’est ainsi que s’est exprimé d’entrée Moussa Tall, le président du Mouvement Sénégal d’Abord avec Wade. Ce dernier, soutenu par les autres responsables politiques de l’opposition pense que le peuple sénégalais est mature « Et la victoire reviendra forcement au peuple et forces politiques et sociales qui se tiennent à ses côtés quelques soient les agressions du pouvoir de Macky qui est devenu impopulaire, revanchard et corrompu. »

Face à la volonté manifeste du pouvoir en place de faire voter coûte que coûte le projet de loi, sur la réforme de la Constitution devant conduire à l’instauration du parrainage intégral pour les candidatures à l’élection présidentielle de 2019.

Les militants du parti de Me Abdoulaye Wade estiment que ce projet de loi, vise le candidat déclaré du Parti démocratique sénégalais, Karim Wade « Ayant conscience de sa perte du pouvoir en février prochain lors de la présidentielle devant Karim Maissa Wade, Macky Sall a fait introduire la loi du parrainage. Le but unique de cette forfaiture est évident aux yeux de tous .Il s’agit d’empêcher les candidats de l’opposition et faciliter une réélection frauduleuse de MackySall. »

Pour éviter que le droit du peuple sénégalais soit confisqué et la constitution violée, les opposants s’arment de courage car ils savent que la lutte sera de longue haleine. Toutefois, Le Mouvement Sénégal d’Abord avec Wade demande aux forces de l’ordre de rester à côté du peuple et estime que « Tout ordre donné aux forces de l’ordre visant à empêcher le libre accès des citoyens à l’assemblée nationale en ce jour est une violation manifeste de l’article 66 de la constitution sénégalaise. »

A l’image de ce qui se passe au Sénégal, les partis de l’opposition de la diaspora sénégalaise à Libreville se mobilisent aussi pour contrecarrer le plan de Macky Sall.
Ce sont 27 partis, mouvements, associations et organisations démocratiques et sociales, qui font tout pour faire échouer ce qu’ils qualifient de "manipulations constitutionnelles et électorales".


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs