Présidentielle : « Le rapport de la mission d’observation de l’UE ne dit rien de nouveau » dixit Alain Claude Billie By Nze

mercredi 14 décembre 2016 Politique


Alors que de nombreuses personnes attendaient avec impatience la lecture du rapport de l’Union Européenne(UE) de la présidentielle d’août dernier publié lundi à Libreville, le Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Billie By Nze n’a rien relevé de nouveau par rapport à celui présenté en septembre 2016.

Face à la presse hier mardi dans le cadre de sa conférence hebdomadaire, le Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Alain Claude Billie By Nze qui a analysé le rapport de la présidentielle d’aout dernier présenté lundi par la mission de l’UE, estime que le contenu de ce document n’apporte aucun fait nouveau par rapport à celui connu depuis septembre.

Selon Alain Claude Billie By Nze, contrairement à ce que pensent les uns et les autres, la mission de l’Union Européenne(UE) ne s’était pas imposée au gouvernement. C’est sur invitation de l’Etat que cette organisation a été représentée lors du scrutin du 27 août dernier au même titre que tous les 1200 observateurs nationaux et internationaux ayant couvert l’élection.

« Le rapport rendu hier est celui d’une soixantaine de personnes parmi les 1200. Selon leurs propres aveux, ce rapport n’a concerné que 10% des bureaux de vote.Ce rapport ne dit rien de nouveau par rapport à celui présenté au mois de septembre dernier même si cette fois ci il y a quelques recommandations »,a-t-il déclaré.

Prenant en compte les écrits contenus dans le document qui stipulent entre autres : « Ce rapport est prévu par la mission d’observation électorale de l’Union Européenne et présente les conclusions de la mission. Ce rapport ne doit pas être invoqué en tant qu’expression de l’opinion de l’Union Européenne. L’Union Européenne ne garantit pas l’exactitude des données figurants dans ce rapport et décline toute responsabilité quant à l’usage qui peut en être fait  », Billie By Nze au nom du gouvernement s’étonne de l’usage que certains veulent en faire.

Pour le porte-parole du gouvernement, la mission n’avait pas vocation à administrer le scrutin ni à remplacer les organismes et institutions chargés de l’organisation des élections au Gabon. « Par conséquent et comme Mme Mariya Gabriel l’a elle-même souligné la mission d’observation n’avait pas mission de dire qui a gagné cette élection  » précise-t-il.

S’agissant de l’insistance que semble faire la mission de l’UE sur les résultats de la province du Haut-Ogooué, Billie By Nze et le gouvernement s’étonnent de cet acharnement à relever de « prétendues anomalies » dans cette partie du territoire qui a toujours voté pour le candidat du PDG a l’élection présidentielle avec des suffrages au-dessus de 90%.

Il s’étonne en outre du silence observé par cette même mission quant aux anomalies évidentes observées à Libreville, Bitam, Port-Gentil ou Omboué où des procès-verbaux présentés par l’opposition étaient selon eux étrangement surchargés avec des retraits de suffrages pour tel ou tel autre candidat au profit de tel ou tel autre candidat.

« Vous remarquerez que dans le même rapport, il n’est fait mention en aucun moment de l’ingérence de personnalités étrangères reconnues par leurs états d’origines, de la violence verbale tout au long de la période électorale, voire l’appel au génocide fait par certains candidats. Il ya là des faiblesses évidentes sur lesquelles le gouvernement reviendra », a-t-il conclu.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs