Protection de l’Environnement : Le Kévazingo désormais protégé

lundi 26 février 2018 Société & environnement


Bois précieux du Gabon, par ailleurs, objet d’un trafic effréné, l’espèce végétale de bois du Gabon, le Kévazingo, vient d’être mise en réserve lors du récent Conseil des ministres, tenu le 23 février dernier. L’abatage et l’exploitation de ce bois sont maintenant.

Après un tapage médiatique sur le trafic effréné de Kévazingo, (Ndlr : Essence visiblement en voie de disparition), particulièrement par des forestiers Asiatiques véreux, le gouvernement a décidé de mettre en réserve cette espèce végétale. Son abatage et exploitation sont donc interdits depuis le week-end écoulé sur l’ensemble du territoire.

Pour encadrer juridiquement cette décision, un décret en conformité avec le Code forestier gabonais a été signé. Une décision récompensant le combat mené par des ONG environnementales tel Brainforest. Objectif : sauvegarder cette espèce menacée par un trafic illicite alimenté, selon secrétaire exécutif de Brainforet, Marc Ona Essangui, « par des fonctionnaires des Eaux et Forêts, des agents de force de police et de gendarmerie ».


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs