Protocole d’accord Cour des Comptes-IDI : Promouvoir l’indépendance des contrôles des Finances publiques

jeudi 28 septembre 2017 Economie


C’est le but de la signature de ce protocole d’accord à la Cour des Comptes hier entre le premier président de l’institution, Gilbert Ngoulakia et le directeur général adjoint de l’IDI, Initiative pour le développement de l’INTOSAI, Ola Hoem. Les deux signataires s’engagent dorénavant à travailler de concert pour l’indépendance des institutions supérieures de contrôle des finances publiques, condition nécessaire pour un meilleur suivi de l’utilisation des ressources de l’Etat.

Pour le premier président de la Cour des Comptes du Gabon, Gilbert Ngoulakia, il s’agit, à travers cet accord, de travailler à l’indépendance totale des organes ayant en charge le contrôle de l’utilisation des finances publiques, afin de mettre un terme au désordre ambiant observé dans la gestion des ressources de l’Etat. Car selon lui, « les magistrats de la Cour des Comptes ont le pouvoir d’entendre tout responsable ou représentant des services et des organismes soumis à leur contrôle, tout gestionnaire des fonds publics, tout dirigeant d’entreprise publique ou privée ou encore tout membre d’une institution ou corps de contrôle ». Et cela sans se soumettre à un pouvoir de pression ou d’influence quelconque puisque la Cour des Comptes et ses membres, a-t-il dit, «  sont protégés, conformément aux dispositions du code pénal et des lois spéciales en vigueur, contre les menaces, attaques, outrages, injures ou diffamation dont ils pourraient être l’objet ».

Dans le cadre de son plan stratégique couvrant la période allant de 2014 à 2018, l’Initiative pour le développement de l’INTOSAI, organe spécialisé de l’organisation internationale des institutions supérieures de contrôles des finances publiques prévoit d’accompagner la Cour des Comptes du Gabon, qui a été retenue parmi les trois ISC (Institutions de contrôle des finances publiques) sélectionnées par l’IDI. Cette sélection a été faite sur la base de ses performances appréciées par l’IDI.

Membre statutaire de l’INTOSAI (organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances publiques, la Cour des Comptes du Gabon entend désormais jouer son rôle en matière de contrôle des dépenses publiques, quelques soient les groupes de pressions extérieurs qu’elle pourrait rencontrer, Car la loi lui en donne les pleins pouvoirs.


Charles Nestor NKANY

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs