Religion : Pasteur ou objecteur de conscience ?

mercredi 5 juillet 2017 Société & environnement


Le propos que nous allons à présent tenir n’a rien de surréaliste, il est plutôt la conclusion d’une enquête menée sur les pratiques dominicales d’un pasteur, JP, dont l’église se trouve à proximité de notre domicile sis au quartier Sibang à Libreville. Pendant plus de trois mois, lorsqu’arrive le dimanche, nous avons convenu de tendre nos oreilles vers le lieu de culte pour non pas nous imprégner de la bonne parole, mais suivre avec attention ce qui se dit, de quelle manière et avec quels résultats ?

« Le salut est personnel », cette parole biblique suffit à nous faire comprendre qu’il n’est pas du ressort d’un pasteur, qui qu’il soit, de se substituer à Dieu, bien que ce dernier se serve de lui pour conduire ses brebis. Cela dit, l’avenir du chrétien ne dépend aucunement de la volonté du serviteur du Seigneur. Qui n’a donc pas d’injonctions à donner à ses ouailles, mais plutôt des recommandations. Il se trouve que dans ladite église, le pasteur se conduit comme un censeur, policier ou magistrat, distribuant de bonnes et mauvaises notes, vitupérant certains disciples ou les privant même de culte pour, à ses yeux, avoir commis des impairs.

Et pourtant, l’on croit savoir que son rôle est de corriger celui qui s’égare avec pédagogie, car Dieu lui-même enseigne qu’il a envoyé son fils unique, Jésus-Christ, sur terre pour sauver les pécheurs. Mieux, l’homme d’église se plaît à rappeler à qui lui prête une oreille attentive que sa compagne avec laquelle il « fornique », n’est pas celle que lui promet d’avoir le Seigneur. Autre parole récurrente, celle faisant allusion à la toute puissance du pasteur sans lequel, dixit, « rien de tout ce qu’un disciple entreprend n’est appelé à prospérer ». Ne parlons pas de la quête qui ne s’effectue pas ici à l’aide d’une corbeille comme partout ailleurs, mais au moyen d’un panier qui nous sert dans les travaux champêtres, c’est vous dire, quand on sait le vœu de pauvreté inscrit parmi les trois que signe le prêtre à l’église catholique, à moins que l’on nous dise que dans les éveillées, on prie un autre Dieu. Et nous de nous demander si le pasteur comme l’imam ou le prêtre n’est pas un serviteur de Dieu et si pour cela, il n’outrepasse pas ses missions en se comportant comme quelqu’un qui plume les fidèles naïfs.

Du côté du ciel… !

A moins que l’on nous confirme qu’il est ici une loi qui veut que l’on fasse ce qu’il nous dit, mais pas ce que le pasteur fait, ses faits et gestes tout comme les nôtres sont, si l’on tient compte des saintes écritures, passés au crible par le seigneur qui devrait le moment venu trancher, croyons-nous savoir. Pourquoi donc cet entêtement à poursuivre sur sa lancée s’il sait, lui, le pasteur, que ses pratiques sont peu orthodoxes au regard non pas seulement des saintes écritures, mais surtout de notre Père céleste ?

Ces agissements, vous vous en doutez, ne manquent pas de faire pousser des interrogations même au sein de l’assemblée, vu que ceux qui ont gardé leur libre arbitre s’en vont critiquant des pratiques aux antipodes de celles du « fils de l’Homme ». « Tout se paie ici bas », entend-on souvent dire, cela ne signifie-t-il pas que toutes les dérives du pasteur devraient avant qu’il n’aille dans l’au-delà, être corrigées par des « esprits compétents » ? Faut-il que, comme dans la justice des hommes, l’on privilégie la loi du talion, même face aux hommes de Dieu ?

D’aucuns parmi les pasteurs nous donnent l’impression que l’église est devenue un fonds de commerce. C’est le cas de celui auquel nous faisons actuellement allusion, qui passe le plus clair de sa prêche à arnaquer et racketter avec son épouse les fidèles à qui ils demandent de déposer dans la corbeille, pardons dans le panier, l’essentiel de leurs avoirs du moment, pour bénéficier de leur grâce et préparer sereinement leur montée dans les cieux.


Dounguenzolou

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs