Remaniement ministériel : « J’ai été nommé plus pour ma technicité », dixit Lee White !

vendredi 14 juin 2019 Société & environnement


Au centre des débats depuis sa nomination au poste de ministre de la Forêt, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Climat, le Britano-gabonais Lee White qui a remercié le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et le premier Ministre Julien Nkoghe Bekale pour la confiance accordée, tout en affirmant que cette nomination repose sur sa technicité.

Après la prestation de serments et le conseil du Ministre, organisé hier jeudi 13 juin 2019, à la Présidence de la République devant le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, plusieurs membres du gouvernement se sont exprimés dont Lee White.

« Cela fait 30 ans que je marche dans la forêt gabonaise. Bientôt dix ans que je dirige l’Agence Nationale des Parcs Nationaux sans que cela ne cause problème. Je pense que j’ai été nommé plus pour ma technicité que sur un plan politique. Ma tâche est de restaurer le ministère dont j’ai la charge en collaboration avec les agents. On a vu l’affaire du Kevazingo, il faut quelqu’un qui connaisse l’environnement. J’ai travaillé avec Feu Omar Bongo Ondimba, ce n’est pas la première fois que j’assiste à un conseil de ministre, mais ce matin avec la prestation de serment l’émotion était forte », a déclaré Lee White à la presse


Pacôme IDYATHA

Vos commentaires

  • Le 14 juin à 10:29, par De Souza Adrien En réponse à : Remaniement ministériel : « J’ai été nommé plus pour ma technicité », dixit Lee White !

    Ce que ne dit pas ce brave white,
    c’est que depuis qu’il est à la tête de l’ANPN, il s’est amassé un sacré pactole grâce aux entrées de sommes faramineuses dont seul, il assure la gestion. En effet, toutes les entrées générées par les parcs échappent totalement au contrôle du trésor public.
    C’est le « grand blanc » (sans mauvais jeu de mots), qui règne tel un roitelet au milieu des indigènes. Aucun agent du trésor public ne peut lui demander des comptes dans la mesure où nul ne sait par qui lui vient son pouvoir...après dieu le père (OBO) vient dieu le fils (ABO), ça se comprend.

    De l’émotion ? Le Roi White en a certainement ressenti puisque désormais ayant pouvoir sur tout, non plus que sur les seuls parcs nationaux

    Chapeau White !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs