Révision constitutionnelle : Une « dérive autocratique » selon Jean Ping

lundi 6 novembre 2017 Politique


Le projet de révision constitutionnelle en instance au Gabon ne cesse de soulever des critiques. Samedi, c’est l’opposant Jean Ping, après les réactions du Vice-président du Sénat, Jean Christophe Owono Nguema, Alexandre Barro Chambrier et Zacharie Myboto, qui s’est prononcé sur la question en qualifiant l’initiative de « dérive autocratique ».

Le projet de révision de la Constitution en instance au Gabon qui selon les termes de certains opposants vise à « monarchiser » la République gabonaise divise toujours la classe politique. Après le vice-président du Sénat, Jean Christophe Owono Nguema, objet d’une convocation judiciaire, Alexandre Barro Chambrier et Zacharie Myboto, c’est au tour de l’opposant au Président de la République, Ali Bongo Ondimba, Jean Ping, de se dresser contre l’adoption de ce projet qu’il qualifie de « dérive autocratique ».

Devant la presse le weekend écoulé, l’opposant a réaffirmé sa volonté de poursuivre le combat pour la libération du Gabon. « Un enjeu vital » selon ses termes. « Nous devons faire échouer cette révision constitutionnelle (…) nous devons la faire échouer parce qu’elle porte en elle, les germes de la liquidation de la République et (…) l’instauration d’un royaume au Gabon  », a déclaré Jean Ping suivant à travers ces termes, le chemin de contestation déjà emprunté par ses soutiens.

Une nouvelle opposition qui devrait peut-être amener à s’interroger sur la pertinence ou la légalité de ce projet quand on sait qu’en matière constitutionnelle, c’est le vœu de la « volonté générale » qui prime. En effet, comme souligné dans plusieurs titres de presse locaux, ce n’est pas la révision en elle-même qui pose problème mais son contenu. Ce nouveau projet, à l’analyse, offre des garanties de pouvoir quasiment absolu au Président de la République. Des garanties qui peuvent en soi, remettre en cause la jeune démocratie gabonaise. Mais jusqu’où mènera donc ce débat ?


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs