Route Port-Gentil-Omboué : Les usagers appellent à la reprise des travaux

jeudi 24 mai 2018 Economie


Tout est bloqué en ce moment pour ce qui concerne les travaux de la route qui relie Port-Gentil, la capitale économique à la ville d’Omboué et par conséquent à tout le Gabon. Les travaux subissent un réel frein et vont avoir du mal à être livrés en mars 2019 comme initialement prévu. Les usagers de la route qui apprécient le gigantesque ouvrage, lancent un appel au gouvernement pour que les travaux de ce grand projet soient achevés.

« C’est incroyable c’est la première fois que j’emprunte cette route, mais je suis impressionné par la qualité du travail gigantesque réalisé par les ouvriers chinois. C’est vraiment impressionnant ! ». Comme l’automobiliste Gildas, ceux qui font pour la première fois la route entre Port-Gentil et Omboué, tombent forcément sous le charme de ce grand projet. Les deux grands ponts longs respectivement de 7 km et 5 km sont achevés et se présentent avec une allure monumentale face à la verdure de la nature, de la mangrove et des nombreuses rivières et cours d’eau qui jonchent les 93 km du chemin. Au-delà de la satisfaction de rouler sur une belle partie du tronçon déjà achevé, la joie des usagers est altérée par certains endroits où la route n’est pas encore terminée.

« On évolue sur de la latérite et cela après un trajet sur un goudron de bonne qualité. Le danger c’est que dès que la pluie tombe il faut des voitures solides pour continuer l’aventure. Les petites voitures vont avoir du mal à circuler. En plus comme les travaux de la route sont arrêtés, les ouvriers chinois qui habituellement entretenaient le chemin ne le font plus », ainsi s’est exprimé un homme à bord de son véhicule. Sur le chemin, tout le monde est émerveillé par ce grand projet national mais face à l’arrêt des travaux, les usagers et autres automobilistes invitent le gouvernement à tout faire pour que les travaux se terminent comme il se doit.

Pour Samba Faye, « Cette route est magnifique tant elle désenclave Port-Gentil. Il ne reste que de petits œuvres. Le plus gros est déjà fait. Les ponts sont construits. Nous invitons le gouvernement à terminer le travail débuté ». Un avis partagé par d’autres personnes, dont cette touriste française rencontrée dans la capitale du département d’Etimboué, elle salue le travail accompli. « Omboué est une belle ville touristique et la route donne un plus à la dimension touristique. Il y a des paysages envoûtants, une grande biodiversité. J’ai vu en chemin la richesse du tourisme gabonais. J’ai vu des animaux et surtout des crottes et empreintes d’éléphants. C’est absolument un plaisir fou de faire cette route, Sauf qu’on ne peut pas s’arrêter en si beau chemin. Il faut que l’état gabonais fasse tout pour que cette route soit achevée ».

« Vous-vous imaginez alors que la route n’est pas encore terminée combien de personnes viennent passer le week-end à Omboué. Mais qu’en sera-t-il alors à la fin des travaux ? Je souhaite vivement que le gouvernement trouve les moyens nécessaires pour terminer cette route importante pour le développement de cette partie du pays », a confié un natif d’Omboué.

Le mois dernier le chef du gouvernement gabonais avait discuté de la reprise des travaux avec la partie chinoise lors d’une audience. A noter que le projet de la route Port-Gentil-Omboué est financé par la China EXIM BANK à hauteur de 95%, c’est-à-dire 342 milliards de FCFA et le gouvernement gabonais qui lui doit débourser seulement 5%, soit 17 milliards FCFA. C’est en mars 2019 que le projet est censé prendre fin. Même avec le retard pris, les populations à l’unisson souhaitent la fin des travaux.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs