Salaires des fonctionnaires : Fin de mois cauchemardesque à Ecobank !

mercredi 28 juin 2017 Economie


Entre incompréhension, lenteur, échauffourées, distributeur automatique de billets hors-service, voilà la situation vécue par la clientèle de la banque panafricaine, Ecobank depuis le 23 juin courant, date correspondant au paiement des salaires des fonctionnaires gabonais.

Pour certains, le cauchemar à Ecobank a débuté avec la mesure soudaine et obligatoire dictée par la banque, d’établissement des cartes bancaires. Depuis quelques jours, Ecobank refuse désormais à une catégorie de clients, les retraits à la caisse. Une mesure touchant essentiellement les agents de la fonction publique et les étudiants domiciliés à la banque. Mme H.S, fonctionnaire et cliente de la banque dit être étonnée d’une telle mesure, car explique-t-elle, « Ce n’est que le 23 qu’on m’impose de me faire établir dans l’immédiat une carte bancaire pour pouvoir rentrer en possession de mes fonds ». Une procédure tout de même incompréhensible. Pourquoi la banque a-t-elle attendu la date du paiement des salaires des fonctionnaires pour imposer l’établissement des cartes bancaires ? De quoi laisser libre cours à toutes les interprétations possibles.

Par conséquent, certains clients s’insurgent contre le temps d’attente en agence, notamment pour l’établissement de la carte bancaire. A titre d’exemple, le 23 juin dernier, certains fonctionnaires domiciliés à Ecobank ont dû patienter plus de six heures pour se faire établir cette carte et, comble des combles, celle-ci n’était même pas fonctionnelle. Une situation exacerbée par l’absence de communication. « Et les agents ne nous disent rien. Quelle banque !  », s’est insurgé un client à bout de nerfs. Un « mépris » décrié par de nombreux usagers de la banque.

Un cauchemar qui s’est répété au lendemain de la fête du Ramadan (Aïd-el-fitr), aussi bien à l’agence Premium qu’à celle du quartier Neuf étages à Libreville qui ont enregistré une pléthore de réclamations inhérentes aux incidents dans les guichets. Des réclamations essentiellement relatives aux erreurs de transactions, disparition de fonds et cartes bancaires non fonctionnelles. Des incidents qui ont charrié de nombreux commentaires. « Je suis client depuis 2012 chez vous, jamais je n’ai eu un tel incident alors expliquez-moi ce qui ne va pas ! », a lancé un fonctionnaire très remonté au personnel de l’agence du Neuf Etages. Pour d’autres, cette situation s’explique par l’assèchement des caisses de l’Etat. Une version officieuse véhiculée çà et là.

Et pour couronner le tout, l’indisponibilité des Robot de distribution d’argent ou Gab ! En effet, de nombreux Gab de Libreville étaient hors-service. Une situation empirée par l’omerta de la banque. Que se passe-t-il donc à Ecobank ?


Michael Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs