Edito : Pierre-Claver Akendengue ou la prémonition - commentaires