Transport Aérien : performances sécuritaires du Gabon en hausse de 72,91% pour le Gabon

mardi 21 mai 2019 Société & environnement


Le Gabon a enregistré des performances en hausse inhérentes aux normes de sécurité et de sûreté sur sa plate-forme aéroportuaire, (Ndlr : passant de 26,07% en 2016 à 72,91% en 2019). C’est la principale conclusion à laquelle est parvenue la mission de validation coordonnée par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). Une information délivrée hier lundi 20 mai , par Arthur Nkoumou Delauney, Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC).

Le Gabon vient d’enregistrer l’une, voire, la plus importante progression en matière de sûreté aérienne de la sous région si l’on s’en tient à la notification de l’Organisation l’Aviation Civile Internationale (OACI), suite à une mission de Validation ayant séjourné au Gabon. « Une exigence qui s’applique aux quelques 180 pays ayant ratifié les accords prévus dans le cadre de la méthode de surveillance continue du programme universel d’audits de supervision de la sureté » a déclaré Arthur Nkoumou Delauney, Directeur Général de l’ANAC.

Laquelle mission a constaté l’évolution des textes réglementaires du secteur de l’aviation civile, de l’état technique des aéronefs, de la conformité des équipements aéronautiques de sûreté et de falsification ainsi que le profil des personnels navigants. Une courbe de progression des chiffres pointant le système de supervision de la sécurité aérienne et de conformité a évolué passant de près de 6,9% en 2007, 18,26% en 2012, 26,07% en 2016 et 72,92% en 2019.

« Ce rapport de l’OACI nous montre clairement et sous réserve des observations de nos experts attendus au plus tard le 2 juillet 2019 prochain, que notre pays le Gabon a réalisé la performance la plus importante, tributaire d’efforts considérables investis par les plus hautes autorités, pour pallier les insuffisances notées ces dernières années dans le délicat domaine de la sécurité et de la navigation aérienne », a déclaré Justin Ndoundangoye, Ministre des Transports et de la Logistique.

Un satisfecit qui permettra « de nous rapprocher de l’Union Européenne pour engager des discussions sur la sortie de l’Aviation Civile gabonaise de la liste noire » a conclu ce dernier.


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs