Transport en commun : Les transporteurs suburbains entre le marteau et l\’enclume

mardi 29 juillet 2014 Société & environnement


Profitant dernièrement d\’une rencontre à Libreville, les transporteurs suburbains communément appelés \"clandos\" sont sortis de leurs réserves pour exiger une clarification des attributions entre le gouvernement et la municipalité en matière de gestion des transports en commun en milieu communal. Ils s\’insurgent par ailleurs contre les traques incessantes organisées par la police municipale

14.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;
mso-ascii-theme-font:major-latin;mso-hansi-theme-font:major-latin\">Qui du
gouvernement ou de la municipalité a compétence en matière de gestion des
transports en commun dans l\’espace communal à Libreville ? Se sont interrogés
les transporteurs suburbains réunis dernièrement en assemblée générale dans la
capitale gabonaise.

14.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;
mso-ascii-theme-font:major-latin;mso-hansi-theme-font:major-latin\">Ces derniers
se sont posés la question de savoir s\’il existait un conflit de compétences
entre le ministère des Transports dont ils sont supposés dépendre et la Mairie
de Libreville, chargée du domaine municipal.

14.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;
mso-ascii-theme-font:major-latin;mso-hansi-theme-font:major-latin\">Ils disent ne
pas comprendre jusqu\’à ce jour, l\’implication de l\’Hôtel de ville dans le
recouvrement des taxes des transports suburbains alors que dans le même temps, les
autorités du ministère des Transports envisagent de mettre en place une
nouvelle taxe.

14.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;
mso-ascii-theme-font:major-latin;mso-hansi-theme-font:major-latin\">Pour Bernard
Essono, président du Syndicat des transporteurs suburbains (Sts), ce sujet doit
être clairement abordé par les responsables des deux administrations au regard
de l\’embarras dans lequel se trouvent ses adhérents.

14.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;
mso-ascii-theme-font:major-latin;mso-hansi-theme-font:major-latin\">« Nous nous sommes rendus compte que la Mairie
de Libreville usurpait les attributions du ministère des transports. Ce que
nous avons unanimement dénoncé en fustigeant le contrôle illégal qu\’envisageait
d’entreprendre cette institution, dès le 14 juillet
 », a fait savoir Bernard
Essono.

14.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;
mso-ascii-theme-font:major-latin;mso-hansi-theme-font:major-latin\">L\’examen du
conflit de compétences entre la mairie de Libreville et le ministère des
transports, et la conformité des chauffeurs exerçant dans le secteur des
transports en commun en République gabonaise, ont figuré en bonne place lors de
cette réunion du STS, au cours de laquelle les transporteurs ont invité le
Maire de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda et le ministre des
Transports, Paulette Mengue M\’Owono, à s\’accorder sur leurs différentes
attributions au lieu d\’entretenir le flou dans la gestion des transports en
commun.

14.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;
mso-ascii-theme-font:major-latin;mso-hansi-theme-font:major-latin\">D\’autant que
le ministère des Transports a annoncé qu\’il mettra très prochainement en place
un nouveau système de gestion du secteur des transports en commun au Gabon et qui
devrait être assuré par Autobilan et Autosur.


ASMP

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs