Vente des Africains en Libye : L’indignation du Gabon !

vendredi 24 novembre 2017 Politique


Lors de sa conférence de presse tenue, hier jeudi 23 novembre courant, au palais du Bord de mer de Libreville, le Porte-parole de la Présidence de la République Gabonaise, Ike Ngouoni Aila Oyouomi s’est entre autre exprimé sur l’actualité libyenne défrayant la chronique. Ce dernier en lieu et place du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, s’est insurgé contre la vente des « noirs » en Libye.

Face aux journalistes de la presse nationale et internationale, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, Porte-parole de la Présidence de la République, a condamné l’esclavage des temps modernes en cours en Libye. Une réaction, mieux une indignation à la vidéo des migrants vendus en Libye, diffusée par la chaine américaine CNN. Un reportage s’il est besoin de le rappeler qui a suscité çà et là la colère de milliers voire millions de personnes à travers la planète.

D’où la réaction du pouvoir exécutif gabonais. Le Gabon soutient donc la position du Président guinéen, Alpha Condé, par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine qui s’est insurgé contre le sort des migrants en Libye. Ike Ngouoni a donc profité de sa tribune pour demander l’ouverture d’une enquête. Objectif : situer les responsabilités et par la même occasion mettre un terme à la pratique.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs